Douglas-ST Aerospace A-4SU Super Skyhawk

Etats-UnisSingapourAvion embarqué d'attaque au sol

 

MAE Cet appareil nous est confié par le Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

 

A-4SU n°928 avant son démontage à Cazaux

 

  - Historique


Suivant l'intérêt pour des chasseurs légers suscité par l'apparition du Mig 15 pendant la guerre de Corée, Edward H. Heinemann, ingénieur en chef des usines Douglas d'El Segundo, présente en janvier 1952 au Bureau of Aeronautics le projet d'un chasseur léger embarqué, le XF4D-1 Skyray. Mais la Navy, ayant déjà plusieurs projets de ce type en cours d'étude ou d'essais, lui conseille de travailler sur un avion embarqué d'attaque au sol à court rayon d'action, porteur d'une bombe nucléaire tactique. Heinemann, assisté de son équipe, reprend l'étude, apporte des modifications et la présente deux semaines plus tard avec des performances supérieures à celles demandées. En dépit des doutes de certains membres du bureau, il obtient le feu vert pour poursuivre le travail. Chaque partie de l'avion est alors réétudiée avec un objectif principal : gagner encore du poids.
Le fuselage est assemblé en deux parties. L'aile est monobloc en delta, équipée de becs automatiques, la flèche est de 40° ; compte tenu de sa faible envergure il n'est pas nécessaire de la replier, d'où l'économie de la masse du mécanisme. L'empennage est cruciforme. Le train tricycle est haut afin de permettre l'emport d'une bombe nucléaire MK-7. S'agissant d'un avion embarqué, il est bien entendu équipé d'une crosse d'appontage. La génération électrique de secours est assurée par une génératrice escamotable. L'armement est composé de deux canons de 20 mm et trois points d'emport externes (cinq par la suite).
Le réacteur initial est un Wright J65-W-2 de 3266 kgp, version américaine du moteur britannique Amstrong Siddeley Sapphire. Les entrées d'air sont sur les côtés du fuselage derrière le cockpit.

   - Production

Un premier marché est passé par le Navy Department le 21 juin 1952 pour un prototype et une cellule d'essais statiques, suivi quatre mois plus tard par la commande de 19 exemplaires de pré-série.
Le prototype XA4D-1 est fabriqué à El Segundo mais le premier vol se déroule à Edwards AFB le 22 juin 1954 aux mains de Robert Rahn. Le premier A4D-1 de série vole le 14 août 1954. Les premiers essais sur porte-avion ont lieu le 12 septembre 1955.
Lors du changement de la nomenclature américaine en septembre 1962, le Skyhawk prend la désignation A-4.
La puissance du réacteur J65-W-2 étant insuffisante, les premières versions de série (A/B/C) en reçurent des variantes améliorées. Le A-4E quant à lui est équipé d'un Pratt&Whitney J52-P-6A de 3856 kgp, les versions suivantes bénéficiant elles aussi de variantes améliorées.
Alors que le 1000è exemplaire sort d'usine en juillet 1961, l'avenir du Skyhawk s'assombrit en novembre, avec l'arrivée de J.F. Kennedy au pouvoir, des changements stratégiques se dessinent et le remplacement du Skyhawk par le A-7 Corsair II est envisagé. Toutefois, l'évolution du conflit au Vietnam et l'intérêt des Marines pour l'avion prolongent son utilisation et sa production.
Une version biplace en tandem est développée, le premier TA-4E vole le 20 juin 1965.
La production s'achève à Long Beach (l'usine d'El Segundo ayant fermé entre-temps) le 27 février 1979 avec un A-4M pour les Marines. Au total 2960 exemplaires ont été construits, 2405 monoplaces et 555 biplaces.
Le Skyhawk BuNo 137814 a battu le record de vitesse sur un circuit de 500 km à 1118,759 km/h aux mains du LV Gordon Grey le 15 octobre 1955.

   - En opérations

La flottille VA-72 Blue Hawks devient la première unité opérationnelle de l'US Navy équipée de A4D-1 le 27 septembre 1956. Le dernier vol dans les forces américaines a lieu le 3 mai 2003 et le retrait officiel du service de l'US Navy le 23 août suivant. Entre-temps de nombreuses unités de l'USN et des Marines auront volé sur cet appareil, leur énumération serait trop longue ici, citons la célèbre Navy Fighter Weapons School "Top Gun" et la patrouille acrobatique de l'USN, les "Blue Angels" de décembre 1974 à novembre 1986.
Il connaîtra aussi du succès à l'exportation, y compris pour des exemplaires de seconde main : Argentine, Australie, Israël, Nouvelle-Zélande, Singapour, Koweït, Indonésie, Malaisie, Brésil.

En septembre 1972 une campagne d'essais eut lieu à Landivisiau et sur le porte-avions Foch en vue du remplacement de l'Etendard, sans suites pour la France mais l'histoire se répétant, des A-4 brésiliens opèrent maintenant depuis le porte-avions Saõ Paulo, ex-Foch !

Le Skyhawk a été utilisé au combat par les Etats-Unis au Vietnam de 1964 à 1973, par Israël lors de plusieurs conflits, par l'Argentine lors de la guerre des Malouines en 1982, par le Koweït avec des avions basés en Arabie Saoudite pendant la première guerre du Golfe en 1990-91.
Plusieurs sociétés privées emploient des A-4 pour servir de plastron ou de banc d'essais volant.
Sur un plan plus léger, le Skyhawk est présent dans le film Top Gun et dans la BD Buck Danny.

   - Les Skyhawk singapouriens

En 1972 une équipe de l'armée de l'air de Singapour se rend aux Etats-Unis pour acheter 40 A-4B d'occasion de l'US Navy. L'entraînement des premiers pilotes s'y déroule de 1973 à mars 1974.
Le même mois à lieu le premier vol du A-4S (S pour Singapour). Cette version est issue de la modernisation des A-4B effectuée par Lockheed Aircraft dont 32 exemplaires dans sa filiale de Singapour. De plus, 7 A-4B monoplaces ont été modifiés en biplaces avec une particularité unique, l'ajout d'un second poste indépendant du premier alors que les cellules biplaces d'origine sont configurées avec deux postes de pilotage directement l'un derrière l'autre et recouverts par la même verrière.
La première apparition publique du Skyhawk intervient au SAF Day Display en juin 1974 à Changi Air Base. Il est mis en oeuvre par les Squadron 142 (février 1974), 143 (1975), 145 (avril 1984).
A la fin des années 70, la flotte est complétée par un lot de A-4C que la Singapore Aerospace Maintenace Company (SAMCO) remet en état avec la collaboration de Grumman, donnant naissance à 40 A-4-S1 et 10 TA-4-S1.
Dans les années 80, les Skyhawk voient leurs performances améliorées par Singapore Technologies Aerospace grâce à la modification de leur système d'armes et en particulier le remplacement du moteur par un General Electric F404-GE-100D (variante du moteur du F-18) sans post-combustion. Cette version A-4SU Super Skyhawk vole le 19 septembre 1986. Elle devient la monture de la patrouille acrobatique Black Knights de 1990 à 2000.
Le retrait officiel du Skyhawk au sein de la la Republic of Singapore Air Force intervient le 31 mars 2005 à Tengah Air Base, remplacé par le F-16C/D. Toutefois les exemplaires basés à Cazaux poursuivent leur activité.

   - Présence à Cazaux

En raison de l'exiguïté et de l'urbanisation de son territoire, l'état de Singapour est contraint de passer des accords avec des pays étrangers afin de permettre la formation et l'entraînement des équipages de son armée de l'air hors de ses frontières. C'est ainsi que depuis juin 1998 la base aérienne 120 de Cazaux accueille le détachement du 150th squadron dont la mission est l'entraînement avancé des pilotes de chasse de RSAF qui apprécient la diversité géographique de la région, la proximité de champs de tir et la disponibilité de l'espace aérien.
Les 18 avions sont arrivés en deux lots (10 puis 8) au port de Bordeaux à l'issue d'un voyage en bateau de 23 jours puis ont été convoyés par la route jusqu'à Cazaux.
D'abord installé dans des locaux laissés libres par l'Armée de l'Air, l'escadron est dans ses propres murs depuis juillet 2002, la convention initialement prévue jusqu'en 2002 a été prolongée jusqu'en 2018.

Caractéristiques
Envergure 8,38 m
Longueur 12,72 m
Hauteur 4,57 m
Poids à vide 4 650 kg
Poids max. au décollage 10 205 kg
Vitesse max. au niveau de la mer 1 127 km/h
Vitesse de croisière max. à 10.000 m 825 km/h
Armement interne 2 canons Aden de 30 mm
Réacteur 1 General Electric F404-GE-100D de 5400 kgp sans post-combustion
L'appareil du CAEA
Il s'agit du A-4SU n° 928, on présume que c'est à l'origine le A-4C BuNo.147797 c/n 12561 mis en oeuvre dans l'US Navy et l'US Marines Corp, voici ses affectations successives :
Pris en compte le 24 août 1960, affecté le 10 octobre 1960 dans l'USMC à la VMA-343 8 ball à MCAS El Toro (Californie) puis aux VMA-223 Bulldogs, VMA-211 Wake Island Avenger at me 3 mars 1964 à la VMA-214 Black Sheep (l'unité de Pappy Boyington) à MCAS Kaneohe Bay (Hawaï) pour un embarquement un an plus tard jour pour jour sur le USS Iwo Jima.
Le 26 Avril 1965 il rejoint la Navy à NAS Lemoore (Californie) au sein de la VA-144 Roadrunners puis VA-146 Blue Diamonds. C'est dans cette unité qu'il entame sa participation à la guerre du Vietnam à bord des USS Ranger et Constellation, il est touché à trois reprises sans dommages pour le pilote.
Le 14 février 1968 il est affecté à la VA-152 Mavericks à NAS Alameda (Californie) puis part le 1er Mai 1968 à NAS Atsugi au Japon en tant que "Combat Operational Support Aircraft".
Retour à la VMA-223 chez les Marines le 25 Juin 1968 à Chu Lai (Sud Vietnam). Le 18 Septembre il est touché une quatrième fois, ce qui lui vaut un passage au Fleet Air Western Pacific Repair Activity à Atsugi à partir du 5 novembre.
Le 13 août 1970 il revient dans la Navy à la VA-12 Flying Ubangis sur l'USS Independence. Retour à terre le 20 janvier 1971 à la VSF-76 Saints NAS New Orleans (Louisiane) puis à NAS Glynco (Géorgie) incluant un passage à la VT-86 Sabrehawks.
Stocké le 29 mai 1974 à Davis-Monthan AFB (Arizona) au Military Aircraft Storage and Disposal Center (MASDC) sous numéro d'inventaire 3A389, il en est rayé le 29 mai 1978.

Il fait partie du second lot acheté par Singapour, a volé au sein de la patrouille Black Knights, et a terminé sa carrière en 2004 au 150th Squadron basé à Cazaux.
Cédé le 12 janvier 2006 au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget qui nous l'a confié, il est arrivé le 8 janvier 2010 après avoir été démonté quelques jours plus tôt par une équipe du CAEA.

Propriété du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.

Visible dans le hangar


   - Sources documentaires

Site The Skyhawk association
Communiqués de presse Ministry of defence Singapore.
Mc Donnnell Douglas Aircraft since 1920 : volume 1. René J Francillon. Ed. Putnam.
Air Fan n°6 (avril 1979) 58 (août 1983) et 59 (septembre 1983).
Le Fana de l'aviation n°436.
Air&Cosmos n°449 (23 septembre 1972).
Aviation Magazine n°126 (31 mars 1955).