Douglas B-26C Invader

Etats-UnisBombardier

 

 

Invader sur la BA avant démontage

   - Historique

Le A-26 Invader est un bombardier léger bimoteur conçu par Douglas, aux Etats-Unis, dont les premières études ont commencé à l'automne 1940 pour succéder au A-20 Havoc, au Martin B-26 Marauder et au North American B-25 Mitchell.
En février 1941 la décision fut prise de réaliser deux versions : triplace de bombardement avec nez vitré pour le bombardier/navigateur, biplace de chasse de nuit avec nez plein équipé de mitrailleuses et d'un radar. En juin 1941 le War Department autorise la fabrication d'un prototype de chaque version auxquels il ajouta un triplace d'attaque au sol équipé d'un canon de 75 mm.
Le premier vol du XA-26-DE, version à nez vitré, eut lieu le 10 juillet 1942 piloté par Ben O. Howard. Il était propulsé par deux Pratt & Whitney R-2800-27 en étoile, à hélices tripales.
La série porta principalement sur deux versions :
- Le A-26B pour l'attaque au sol avec 6 mitrailleuses de 12,7 mm à 400 coups chacune dans le nez, cette installation était complétée par des mitrailleuses de 12,7 mm dans les ailes et le fuselage, et de deux tourelles avec chacune deux mitrailleuses de 12,7 mm. Il pouvait emporter 1 814 kg de bombes.
- Le A-26C de bombardement, voyait son nez remplacé par le poste du navigateur/bombardier.
En juin 1948, suite au retrait de B-26 Marauder, les A-26 furent redésignés B-26. Dans la Navy il était d'abord désigné JD-1 puis UB-26J; il y était principalement employé pour le remoquage de cibles.
En plus des versions B et C, d'autres variantes ont été étudiées sans jamais connaître de production en série en raison de la fin de la 2ème GM. Par la suite, des modifications ont été proposées et réalisées, en particulier par On Mark Engineering Company pour la lutte anti guérilla avec des Pratt & Whitney R-2800-103W et des améliorations structurelles, il ont d'abord été désignés B-26K puis A-26A. D'autres encore ont été transformés pour le transport de 6 à 12 passagers ou la lutte anti-incendie.
Des B-26 furent utilisés pour l'entraînement (TB-26B et TB-26C), pour le transport (CB-26B, VB-26B), pour le guidage de drones et pour des missions de recherche (EB-26C).

   - Production

La production a commencé en septembre 1943 avec des avions de version B qui ont commencé à être livrés en avril 1944. La production totale, toutes versions confondues, est de 2452 exemplaires, 3 construits à El Segundo, 1157 à Long Beach, 1292 à Tulsa.
A la fin de la production en août 1945, 1091 A-26C avaient été construits, 1086 à Tulsa, les 5 autres à Long Beach.

   - Carrière

L'Armée de l'Air a mis en oeuvre le B-26 à partir de janvier 1951, dès le 1er février les premières sorties de combat étaient menées en Indochine. Pendant le conflit, 113 B-26B, B-26C, et RB-26C ont été engagés au sein de trois Groupes de Bombardement : GB 1/19 Gascogne, GB 1/25 Tunisie et GB 1/91 Bourgogne, ainsi qu'à l'Escadrille de Reconnaissance Photographique ERP.2/19 Armagnac. 25 Invaders ont été perdus au combat ou par accident.
L'Invader a été également engagé en Algérie à partir d'août 1956. Deux groupes de bombardement, GB 1/91 Gascogne et GB 2/91 Guyenne étant opérationnels début 1957.
C'est à partir de 1961 que les B-26B et C opérèrent sur la base aérienne 106. Six furent équipés d'un radar et nommés B-26APQ13.

   - Exportation

Outre la France et bien entendu les Etats-Unis, de nombreux pays ont utilisé l'Invader : Arabie Saoudite, Brésil, Chili, Colombie, Cuba (avant la révolution Castriste), Guatemala, Indonésie, Nicaragua, Pérou, Pourtugal, République Dominicaine, Turquie.

Caractéristiques
Envergure 21,30 m 3 vues
Longueur 16,60 m
Hauteur 5,60 m
Surface alaire 50,10 m2
Masse à vide 10365 kg
Poids max. au décollage 12517 kg
Masse max. 15876 kg
Equipage 3
Vitesse max. 571 km/h
Vitesse de croisière 457 km/h
Plafond opérationnel 6735 m
Distance franchissable 2255 km
Moteurs 2 Pratt & Whitney R-2800-27 ou -79 Double Wasp de 2000cv chacun

L'appareil du CAEA
Le B-26 BuAer 44-35859, numéro de construction 29138 est l'un des 155 A-26C-50-DT. Il a été produit par l'usine Douglas de Tulsa et livré à l'USAAF le 19 juin 1945 pour stockage au Sacramento Air Materiel Center, McClellan AAF. En novembre 1951 il devient B-26C au 3310th Technical Training Wing (Air Training Command), Scott AFB. En mars 1952, transformé en TB-26C, il passe au 3555th Pilot Training Wing (ATC), Perrin AFB où il devient TB-26B en juillet de la même année. En avril 1953 il part au 3575th Pilot Training Wing (ATC) de Vance AFB. En mars 1954 il est affecté au Ogden Air Materiel Area, Hill AFB en tant que RB-26C. Puis il vient en Europe, en mai 1955 en Allemagne, au 10th Tactical Reconnaissance Wing (USAFE), basé à Spangdahlem AB mais déployé à Rhein Main AB. En avril 1957 il est stocké à Châteauroux au 3131st Maintenance Group (Air Materiel Command) et finalement déclaré surplus en décembre de la même année.
Commence ensuite sa carrière dans l'Armée de l'Air, modifié en B-26APQ13, livré le 16 juin 1960. Il débute au CEAM de juillet à novembre 1960, puis continue au CIB 328 sous l'immatriculation F-UKEY / 328-EY jusqu'en janvier 1967, pour être réformé le 27 mars 1968 à Châteaudun. Il revient sur BA 106 de Bordeaux-Mérignac, devant le PC base, avant son démontage par une équipe du CAEA en 2000.
Quelques doutes subsistent toutefois sur le numéro car le grattage de la peinture laisse apparaître des insignes d'autres unités.

Visible dans le hangar



   - Sources documentaires

Site web Joe Baugher.
McDonnell Douglas Aircraft since 1920, Vol 1.René J Francillon. Ed Putnam.